Accueil
L'association
adhesion
Mentions legales
Les ateliers
Les ateliers
affiche2015
menu2015
Prestation2014

artisans
Photos
Photos
Photos

Videos
Les femmes
eglises
partenaires et sponsors
Contact

Architecture Romane Des Eglises en France

L’ART ROMAN 

L’art roman apparaît au XI siècle jusqu’au XII siècle.


Lors de la disparition de l’empire romain, les romains laissent une trace énorme, des édifices majestueux marqués d’une architecture particulière. Cependant cet art va se faire oublier des populations nouvelles et des nouveaux dirigeants. Désormais, au temps des barbares, les constructions sont plus modestes mais ils développent l’art décoratif (statuts, bijoux, objet précieux comme des poignards sertis de pierres précieuses…).


Les constructions d’édifices religieux au moyen–âge occupent une place centrale. C’est pour cela qu’à l’époque carolingienne il y a une forte expansion des chantiers religieux. La stabilité du pays à ce moment-là favorise aussi cette progression. L’art décoratif est lui aussi en plein essor les églises, chapelles, cathédrales  sont peintes, il utilise aussi des pierres plus précieuses pour certains endroits de l’édifice comme du marbre pour l’hôtel de l’église.


On appelle les constructions du 11ème au 12ème l’art roman car les bases de l’architecture ressemblent à l’art de l’empire romain.  Les architectes utilisent l’arc en plein cintre et la voûte en berceau. C’est grâce à ces deux procédés que l’on reconnaît l’art roman dans toute l’Europe.


Les voûtes en berceau doivent être tenues par des contreforts se situant à l’extérieur de l’édifice. De plus il faut limiter les fenêtres car elles font une poussée vers l’extérieur ce qui rend les fondations instables. Les monuments romans sont donc assez bas, les voûtes sont sur une base d’un simple arc, les tours et leurs chapiteaux sont sans gravure ou avec des gravures peu élaborées.  Les édifices sont peu lumineux, les murs sont très épais. Néanmoins, l’art roman est spectaculaire. Les édifices sont organisés autour d’une grande nef ou se tient la population, d’un chœur qui est la place du religieux.  Plus tard avec l’évolution des techniques des bâtisseurs le transept apparaît. C’est ce qui donne aux églises la forme d’une croix latine. Un peu plus tard, il aura aussi l’apparition d’un petit cloché qui sera de plus en plus grand.

  

Livres en lien avec l’article :





Article d’Angèle CASTELIN

Agir au Coeur de La Penne

L'article en Pdf