Accueil
L'association
adhesion
Mentions legales
Les ateliers
Les ateliers
affiche2015
menu2015
Prestation2014

artisans
Photos
Photos
Photos

Videos
Les femmes
eglises
partenaires et sponsors
Contact

LE STATUT DES FEMMES ISSUES DE LA NOBLESSE AU MOYEN-AGE

(12EME ET 13EME SIECLE)

Repère :

L’enfance dure jusqu’à 7 ans ensuite vient la jeunesse qui dure jusqu’à 14 ans puis l’adolescence qui elle se passe entre 14 et 28 ans.

LA FEMME MARIEE :

Au moyen-âge, le mariage est considéré comme un contrat entre deux familles pour agrandir ses terres ou par souci d’alliance pour accéder à un titre supérieur ou à des richesses.

Dès leur plus jeune âge, les  jeunes filles sont préparées à devenir une bonne épouse aimable, serviable et discrète car les affaires du royaume ne regardent pas les femmes malgré quelques exceptions comme  ALIENOR D’AQUITAINE (12ème) ou encore ANNE DE BRETAGNE (15ème).  Ces femmes ont eu des vies hors du commun, d’une part grâce à leur caractère hors norme et à leur ambition immense.  Elles  étaient respectées autant que les hommes.

 Généralement, elles passent leurs journées à coudre ou à peindre.  Leur seule obligation était d’assouvir les désirs de leurs maris.

Les relations sexuelles sont très mal vues par l’Eglise. Celle-ci les tolère uniquement pour assurer une descendance.

  

LA VEUVE ET LA FEMME AGE :

La femme veuve est souvent très jeune car il peut y avoir jusqu’à plus de 30 ans d’écart entre l’âge de l’homme celui de la femme.  De plus,  elle se retrouve souvent seule car son mari part en guerre pour le roi ou meurt d’une blessure  lors d’une chasse à courre, ce qui est très courant.

La veuve a plusieurs choix : se remarier, rentrer dans les ordres ou vivre seule.

Se remarier est très facile si la dame est d’une naissance riche cependant si elle est issue d’une petite noblesse se remarier devient difficile car en général elle a des enfants donc n’est plus vierge.  Elle est désormais impure et le remariage devient difficile. Le plus souvent elle rentre dans les ordres ou elle trouve une sorte de liberté sans époux.  La femme est plus libre une fois veuve que mariée ; elles ont parfois participé au financement de nombreux édifices religieux comme la reine Clotilde épouse de Clovis, roi des Francs.

Au moyen-âge, la femme est considérée comme âgée à partir de 30-35 ans, les hommes à partir de 50 ans. Les femmes âgées sont le symbole de la mort et de la laideur. Néanmoins si la dame est de bonne naissance elle sera plutôt vue avec respect et sera traitée en ancienne par l’expérience de la vie, une héroïne parfois qui a su survivre aux maladies, aux guerres ou aux complots.



  

« On a toujours parlé et écrit sur les femmes et par bonheur, cette longue tradition n’est pas prête de s’éteindre » (de Sophie CASSAGNES-BROUQUET, conférencière).


LIVRES EN LIEN AVEC L’ARTICLE :

- « La vie des femmes au moyen-âge » de Sophie CASSAGNES-BROUQUET

- « La femme au moyen-âge » de VERDON

- « Aliénor d’Aquitaine » biographie de Jean FLORI

- « Anne de Bretagne » biographie de Mireille LESAGE

- «Clotilde Reine des Francs » biographie de Jean LARCENA


Article d’Angèle CASTELIN

L’ENFANCE ET L’ADOLESCENCE  :

Les jeunes enfants ont une place de choix au sein de la société médiévale.  Les enfants sont gâtés, choyés. Contrairement aux idées reçues, ils sont très libres, ils passent leur temps à s’amuser et à découvrir la vie grâce à des professeurs particuliers.  Il arrive même que parfois ce sont les mères qui choisissent d’élever leurs enfants sans l’aide d’une nourrice, même si cela reste assez rare pour la noblesse.

Les filles sont majeures à l’âge de 12 ans. L’adolescence au moye- âge dure de 14 ans a 28 ans cependant cette période n’a pas les mêmes caractéristiques qu’aujourd’hui, elle correspond au temps d’attente avant le mariage ou un placement au couvent. Néanmoins, certaines jeunes filles ne passent pas par cette période car elles sont directement mariées parfois très tôt. En général, les jeunes filles se marient entre 15 et 17 ans.

Agir Au Coeur de la Penne

Le Moyen Age vu par l'ACP